Célestin Mawndoé (Mawndoé)

Célestin Mawndoé (Mawndoé)
© talentsdailleurs

Céléstin Maoundoué apprend à chanter les émotions auprès de sa grand-mère "pleureuse" devl'ethnie Ngambay du Tchad.

En 2000 au Burkina Faso, il crée, avec Louis Salif Kiekiéta, le groupe YELEEN, qui devient vite un phénomène de société et une référence en Afrique de l'Ouest. Alliant mélodie et rap, ils deviennent des modèles pour les jeunes et moins jeunes et influencent de nombreux artistes.
Leur irruption sur la scène musicale burkinabé se fait avec un titre qui retient l'attention. Ce chant mélodieux "Sentier de la tragédie" rend hommage à la femme africaine dans un tout nouveau genre musical, fait de textes profonds et de mélodies douces, fusion de sonorités du nord et du sud.
En 2001, leur premier disque " Juste un peu de lumière" finit de conquérir le Burkina Faso et ils s'invitent très vite dans la cour des grands avec deux nominations " Meilleur groupe Africain" et "Meilleur espoir africain" à l'édition 2002 du "Kora All African Music Award".
Deux autres disques suivront en 2003 "Dieu Seul sait" et en 2006 " Dar es Salam"

En 2003, accompagnés de leurs quatre musiciens, ils découvrent l'Europe sur les scènes belges, suisses et hollandaises, puis le Canada et la France en 2004.
Ils sont extrêmement sollicités et tournent dans toute l'Afrique de l'Ouest, sont invités dans toutes les télés et les radios. Ils relèvent même le défi de remplir un stade à Ouagadougou. Concert devant 18 000 personnes! Du jamais vu au Burkina Faso.
Invités aux Francophonies en Limousin, Yeleen fait surchauffer le "Zèbre" en 2006.
Invités d'honneur à la Fête de la musique en 2007 à la Région Poitou-Charentes, Yeleen sé-duit un public de plus en plus large. Animant des ateliers d'écriture et de chants à Châtelle-rault; leur succès est total auprès des jeunes des quartiers dit défavorisés.
Le Futuroscope, séduit par le groupe, crée "Scènes d'Afrique" en 2007 et met en avant une image optimiste et dynamique d'une Afrique urbaine contemporaine.
Le Kundé d'or, suprême récompense au Burkina Faso, leur est attribué en 2007.
En 2008, Musiques Métisses les invitent à leur 38ème festival. Ce concert est précédé d'ateliers et de concerts dans les quatre villes d'AIRE 198 (Poitiers, Niort, Angoulême et La Rochelle". A Musiques Métisses, ils dédient leur concert au Tibet;
En 2009, leur 4ème album, l'œil de Dieu a été entièrement réalisé en Poitou- Charentes.

En 2010, C'est "Rédemption" qui sort en Afrique de l'Ouest
Pendant 10 ans, Les Yeleen se sont produits dans de nombreux pays d'Afrique (Burkina Faso, Niger, Mali, Tchad, Sénégal, Guinée, Côte d'Ivoire, …) en Europe (France, Suisse, Belgique, Italie) ou au Canada.
Mawndoé écrit ses chansons dans les trois langues qui l'ont bercé, le ngambay, l'arabe et le français. Il a créé plus d'une centaine de chansons, pour lui ou pour les autres et a réalisé dif-férents événements (rencontre d'artistes, festival, spectacle, actions humanitaires.) Il sait diri-ger les artistes et est souvent demandé comme directeur artistique que ce soit pour un coaching artistique, un arrangement ou la création d'un spectacle.
Après 10 ans de succès de Yeleen, les deux leaders du groupe éprouvent l'envie de créer en solo.
Mawndoé vient d'enregistrer en Afrique un disque en solo "DAARI".

Disques

1 fiches

Structures

1 fiches

Partenaires

  • Arterial network
  • Media, Sports and Entertainment Group (MSE)
  • Gens de la Caraïbe
  • Groupe 30 Afrique
  • Alliance Française VANUATU
  • PACIFIC ARTS ALLIANCE
  • FURTHER ARTS
  • Zimbabwe : Culture Fund Of Zimbabwe Trust
  • RDC : Groupe TACCEMS
  • Rwanda : Positive Production
  • Togo : Kadam Kadam
  • Niger : ONG Culture Art Humanité
  • Collectif 2004 Images
  • Africultures Burkina-Faso
  • Bénincultures / Editions Plurielles
  • Africiné
  • Afrilivres

Avec le soutien de