Succès de foule pour la sixième édition du festival Amani (Goma, RDC)

Le festival Amani a pris fin dimanche 17 février soir après trois jours de fête. La sixième édition a accueilli 36.000 festivaliers. "C'est un grand succès", se félicite le directeur de l'événement, Guillaume Bisimwa.

Les spectateurs ont été enchantés par les spectacles donnés par Youssoupha, Fally Ipupa, et Gael Faye, entre autres. "Ces artistes vont laisser une trace dans la mémoire des spectateurs", estime le directeur. "Nous commençons dès aujourd'hui à préparer la septième édition, qui se tiendra en février 2020"

Musiciens, danseurs, artistes...

Une trentaine de groupes et chanteurs se sont produits sur les trois scènes du festival. Sept troupes de danse étaient programmées. Des artistes vendaient également leur production sur le site. "Nous sommes heureux d'avoir proposé une animation très éclectique", soulignent les organisateurs. "Il y en avait pour tous les goûts. Cela contribue certainement à notre succès."

Le festival très vite sold out

Preuve d'une programmation de grande qualité, les billets pour les trois jours de fête ont été très vite vendus. Le festival déplore la revente de billets au marché noir. "Nous condamnons fermement ces pratiques, nous invitons les festivaliers à n'acheter leurs billets qu'auprès des revendeurs du festival, au prix fixe de 1 $ par jour. Ceux qui revendent des billets au-delà de ce prix le font pour leur bénéfice personnel, au détriment de leurs concitoyens", regrette Guillaume Bisimwa.

Le festival va intensifier ses efforts pour enrayer le phénomène. Déjà cette année, plusieurs vendeurs clandestins ont été dénichés, et leurs billets ont été confisqués. Certains ont également tenté de revendre de faux billets. Le festival se réserve le droit d'entamer des poursuites contre ces personnes qui trompent les acheteurs de bonne foi et portent de sérieux risquent sur la sécurité des festivaliers. Le site ne peut accueillir plus de 12.000 personnes sans mettre en danger la sécurité de celles-ci.

Un événement qui ne réalise pas de profit financier

Le bilan financier de cette édition n'est pas encore connu et sera communiqué ultérieurement. Chaque année, le festival fait tout son possible pour obtenir un bilan à l'équilibre. Il ne dégage aucun profit financier, et doit faire des choix difficiles afin de ne pas enregistrer de pertes. Cet exploit est rendu possible par une gestion rigoureuse, et par le travail exceptionnel des 800 bénévoles. Le budget du festival est alimenté par la générosité de plusieurs sponsors, alors que la vente des billets ne rapporte que 5 à 10% du budget total.

Alors que la région continue d'être victime d'atrocités, le festival Amani continue de faire le maximum pour rassembler des énergies positives autour de la culture. En faisant la promotion de la paix, le festival Amani ne prétends pas être responsable de sa réalisation, qui dépends de nombreux autres facteurs.

Amani est un événement de Goma et le restera

L'organisation du festival est régulièrement sollicitée pour organiser des festivals Amani dans d'autres régions du Congo. Amani restera toutefois un événement de Goma, puisqu'il est organisé par le dynamique Foyer culturel de la ville. "Sans eux, rien ne serait possible", insiste Guillaume Bisimwa. "Le foyer est basé à Goma, et il ne peut donc pas organiser un événement ailleurs dans le pays. Nous nous tenons toutefois à disposition de toute organisation qui souhaiterait que l'on partage notre expérience pour organiser une telle fête ailleurs."

Le festival fait de nombreux efforts pour structurer la scène musicale congolaise. Cette année, il a notamment organisées des résidences d'artiste pour développer le talent des musiciens locaux (avec Gael Faye et René Georges, et Mortal Combo), des rencontres (avec Youssoupha), et un atelier destiné aux professionnels de l'industrie musicale.

Succès de l'ensemble des activités

L'ekiden, le marathon en équipe organisé le weekend précédent le festival, a également rencontré un vif succès, avec plus de 400 coureurs à travers les rues de Goma.
Enfin, le concours pour entrepreneurs a une nouvelle fois attiré de nombreux jeunes désireux d'œuvrer au développement de la région. Quatre projets ont reçu un prêt gratuit de 2500 $ pour investir dans leur futur. L'équipe Amani se félicite de la réussite de ces activités, qui complètent le festival dans l'objectif de favoriser le vivre ensemble et bâtir une paix durable dans la région.

Le festival en images, sur flickr : https://www.flickr.com/photos/126951416@N08

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Arterial network
  • Media, Sports and Entertainment Group (MSE)
  • Gens de la Caraïbe
  • Groupe 30 Afrique
  • Alliance Française VANUATU
  • PACIFIC ARTS ALLIANCE
  • FURTHER ARTS
  • Zimbabwe : Culture Fund Of Zimbabwe Trust
  • RDC : Groupe TACCEMS
  • Rwanda : Positive Production
  • Togo : Kadam Kadam
  • Niger : ONG Culture Art Humanité
  • Collectif 2004 Images
  • Africultures Burkina-Faso
  • Bénincultures / Editions Plurielles
  • Africiné
  • Afrilivres

Avec le soutien de