Call Me Kuchu

  • Call Me Kuchu
Gênero : Sociedade
Título original :
Principal país relacionado : Rúbrica : Cinema/tv
Ano de produção : 2012
Formato : Longo
Tempo : 87 (em minutos)
http://callmekuchu.com

En Ouganda, une nouvelle loi menace de faire de l'homosexualité un délit punissable de mort. David Kato, le premier ougandais à assumé publiquement son homosexualité ainsi que d'autres activistes luttent pour abroger cette loi, tout en combattant les persécutions subies dans leur vie quotidienne. Le combat héroïque de militants ne reculant devant rien pour gagner leur liberté.

Des groupes religieux en Ouganda tentent de faire passer une loi contre l'homosexualité qui prévoit la suppression de la liberté pour les homosexuels et même la peine de mort dans des cas extrêmes.

Ce film retrace la vie de David Kato, un activiste homosexuel, et de ses alliés. Il fut le premier en Ouganda à assumer publiquement sa sexualité. Dans ce film se succèdent aussi bien des scènes de peur que des moments de joie. Des fanatiques chrétiens y tiennent des propos haineux et sarcastiques. Seul l'évêque Christopher Senyonjo prend le parti des persécutés de manière ferme. Lorsque Kato est retrouvé mort, abattu dans son lit, et que son enterrement engendre des tumultes, c'est encore lui qui bénira son cercueil et qui soutiendra ses proches en deuil.

USA,2012, Documentaire, [VO anglais sous-titrée anglais], 1h27 min.

Réalisatrices : Katherine Fairfax Wright & Malika Zouhali-Worrall


2012 | Festival des libertés / Freedom Festival 2012, Belgique
* MENTION SPECIALE

Artigos

2 fichas

Parceiros

  • Arterial network
  • Media, Sports and Entertainment Group (MSE)
  • Gens de la Caraïbe
  • Groupe 30 Afrique
  • Alliance Française VANUATU
  • PACIFIC ARTS ALLIANCE
  • FURTHER ARTS
  • Zimbabwe : Culture Fund Of Zimbabwe Trust
  • RDC : Groupe TACCEMS
  • Rwanda : Positive Production
  • Togo : Kadam Kadam
  • Niger : ONG Culture Art Humanité
  • Collectif 2004 Images
  • Africultures Burkina-Faso
  • Bénincultures / Editions Plurielles
  • Africiné
  • Afrilivres

Com o apoio de